Sécurité : le verre résistant

Les fenêtres constituent un point d’entrée apprécié des cambrioleurs même si les dispositifs de verrouillage sont efficaces, le verre demeure évidemment fragile. Prendre des précautions supplémentaires pour protéger votre maison contre les effractions assure la protection de vos biens et augmente votre sentiment de sécurité.

Sécurité : le verre  résistant

Des tests de résistance rigoureux

S’il est facile de prétendre qu’un nouveau produit assure une meilleure sécurité, on peut le prouver en soumettant  ce produit à des tests pour établir sa conformité aux normes en vigueur. En matière de résistance aux effractions, les normes de l’industrie sont rigoureuses et incluent la norme de résistance aux impacts de l’ASTM (American Society of Testing Materials) et la norme de résistance au bris des Laboratoires des Assureurs du Canada.

Le verre  résistant peut être conçu pour satisfaire aux exigences de tout système de sécurité.

Comment ça fonctionne

Le verre résistant est d’abord chauffé à une température d’environ 700 degrés Celsius et est ensuite rapidement refroidi à l’air, ce qui crée une couche de compression qui rend le verre quatre fois plus résistant que le verre régulier. Ce processus « trempe » le verre, d’où le terme « verre trempé ». Bien qu’extrêmement résistant, le verre trempé n’est pas incassable et peut se briser en cas d’impact violent .Cependant, il éclate alors en petits morceaux lisses qui n'ont peu ou pas de parties tranchantes, ce qui diminue le risque de coupures.

Choisir le verre résistant laminé  c’est opter pour une tranquillité d’esprit totale. Le laminage permet au verre de résister aux vents et aux impacts violents. Pour une sécurité accrue, la pellicule intercalaire empêche le verre de se désagréger en cas de bris. Le verre laminé réduit ainsi grandement le risque de blessures et d’entrées par effractions.