En apprendre d’avantage sur NAFS-08

Au cours des deux dernières années, l’ensemble de chacune des provinces canadiennes, sauf le Québec et l’Alberta, s’est munie d’un nouveau Code de Construction basé sur le Code National du Bâtiment 2010.

En apprendre d’avantage sur NAFS-08

Saviez-vous que?

Au cours des dernières années, l’ensemble de chacune des provinces canadiennes, sauf le Québec et l’Alberta, s’est munie d’un nouveau Code de Construction basé sur le Code National du Bâtiment 2010?

Ce nouveau Code de Construction fait référence à une nouvelle norme (NAFS-08) et à son supplément canadien (CSA A440S1-09) qui a trait directement aux portes et fenêtres?

Que le Québec prévoit l’adoption d’un nouveau Code de Construction d’ici la fin de cette année?

Que signifie la nouvelle norme?

La norme NAFS-08 (North American Fenestration Standard), aussi appelée norme harmonisée, est une nouvelle norme qui regroupe dans un seul et unique document, plusieurs normes canadiennes et américaines qui impliquent les portes d’entrées, portes coulissantes et les fenêtres composées de différents matériaux.

Quel sera l’impact dans notre quotidien?

  • Faciliter les échanges entre le Canada et les États-Unis.
  • L’expression des résultats sera totalement différente au Canada.
    Par exemple :
    • a. On classera une fenêtre selon une Catégorie de Performance (CP) variant de CP15 à CP100 (plus le chiffre est haut, plus le produit est performant).
    • b. Au Canada, on conserve la même façon d’exprimer la performance à l’air, soit A1 à A3.
    • c. On abandonne la cote B1 à B7 pour exprimer la résistance aux infiltrations d’eau. Dorénavant, on affichera la pression minimale d’essai à l’infiltration d’eau (exprimée en Pa).
    • d. On abandonne également la cote C1 à C5 pour exprimer la résistance à la surcharge aux vents. Dorénavant, on affichera la pression de calcul positive et négative en Pa.
    • e. On tiendra compte de l’usage du produit (Classe : R-LC-CW-AW)
           i. R pour résidentel
           ii. LC pour commercial léger (condos de plus de trois étages, etc.)
           iii. CW pour le commercial (écoles, hôpitaux, etc.)
      ​     iv. AW pour le commercial à usage robuste (spécifié par les architectes, prisons, etc.)
    • f. On tiendra compte de la localisation des produits.
           i. Terrain à découvert : dans un champ, au bord d’un lac, etc.
           ii.Terrain rugueux : en ville, protégé par d’autres bâtiments, par des arbres, etc.
    • g. On devra obligatoirement afficher la dimension de l’échantillon du produit qui a été testé. Les assemblages devront aussi être testés.
    • h. La dimension maximale des fenêtres ne pourra jamais dépasser la dimension des fenêtres testées. Actuellement, nous pouvions aller jusqu’à 25% plus grand. 
  • L’étiquetage du produit (incluant la Catégorie de Performance, la dimension de l’échantillon testé, la classe, le modèle, la pression de calcul positive et négative, la pression d’essai d’infiltration d’eau, le taux d’infiltration et d’exfiltration d’air, la citation de la norme à laquelle on fait référence et le nom de la compagnie) sera obligatoire de manière à faciliter le travail des inspecteurs en bâtiment.

Comment évaluer les performances requises pour un territoire donné?

Un calculateur de performance a été mis en ligne sur le site web de Fenestration Canada. Il suffit de se rendre sur le lien suivant :
http://www.fenestrationcanada.ca/fr/calculator

Nous espérons que cette information a été utile pour comprendre les principaux changements de normes. S’il vous plaît, n’hésitez pas à contacter votre représentant des ventes pour obtenir plus d’information.